Les 24 h du Droit - Le Mans

  • Aide
  • Recherche
  • RSS
  • Google +
  • Facebook
  • Twitter
Pau Droit Public (PDP)

Contacts

Directeur

Jean GOURDOU

jean.gourdou@univ-pau.fr (jean.gourdou @ univ-pau.fr)

Tél : 05 59 40 80 53

Fax : 05 59 40 80 50

 

Responsable projets

Tél : 05 59 40 80 41

Fax : 05 59 40 80 50

 

Secrétariat - Gestion budgétaire - Communication

Tél : 05 59 40 80 42

Fax : 05 59 40 80 50

PDF
Vous êtes ici :

Les 24 h du Droit - Le Mans

Très fiers de la team Denys de Béchillon qui s'est brillamment illustrée lors des ‪24h du d‬roit  le 4 juin 2016 au Mans en remportant l'épreuve de la QPC fictive et en terminant à la 3ème place sur 20.

Megan Seube s'est illustrée en s'imposant à la 7ème place du classement individuel !

On en profite pour remercier toute l'équipe du Clud pour ces merveilleuses 24 heures.

Amenée par un coach on ne peut plus motivé en la personne de Thomas Moretto (doctorant au laboratoire de recherche Pau droit public), une équipe d’étudiants palois composée de Juliette Barbier (L3 droit public), d’Anaïs Debreuille (L3 droit privé), d’Aurélie Lahitte (M1 droit et contentieux des libertés) et de Nicolas Jarroux (M1 droit et contentieux des contrats publics) a brillamment représenté l’UPPA, à l’occasion de sa participation au jeu Qui veut gagner des Foucart ?, organisé par l’Université du Mans, dans le cadre des désormais célèbres 24 heures du droit.

Se fixant pour double objectif de proposer une rencontre interuniversitaire et de faire réviser les étudiants sur les matières qui les concernent, cette 5ème édition des 24 heures a tenu toutes ses promesses. Ce n’est, en effet, pas moins de 14 équipes (soit 56 participants), venues d’universités de toute la France (Albi, Toulouse, Laval, Le Mans, Paris II, Paris Est, Pau, etc.), qui se sont affrontées et prêtées au jeu.

Progressif, le jeu s’est déroulé en quatre étapes précédées d’une épreuve liminaire : la « QPC-pride ! ». Concours d’éloquence prenant la forme d’une courte plaidoirie, cette QPC fictive récompensait par un « joker » les meilleures prestations. Il s’agissait en l’espèce de défendre la constitutionnalité ou l’inconstitutionnalité de l’article 1er d’une loi fictive aux termes duquel : « A compter du 01 février 2015, au Mans et même ailleurs en France métropolitaine, le port de la jupe dite cloche sera obligatoire pour tout citoyen français sauf les jours où il fait moche ». Premier défi relevé avec brio par nos jeunes palois qui, grâce à une plaidoirie pour le moins remarquée (vidéo sur le facebook de l’Association des publicistes palois), ont conquis le public et séduit un jury tout acquis à leur cause. Sans l’ombre d’une hésitation, ce dernier leur attribuait un des trois « jokers » déterminant pour la suite des événements.

Fort de ce premier succès, l’équipe paloise, associée dans un second temps à l’équipe Le Mans 2, a enchaîné les bonnes réponses lors du fameux « Juridicial poursuit » pour conclure sur un sans faute. Avec pour objectif de ne retenir que deux des sept équipes nouvellement formées en lice (à la suite de la QPC, les 14 équipes sont regroupées deux par deux), ce jeu de plateau type « trivial poursuit » exigeait des différentes équipes qu’elles répondent à tour de rôle et dans un délai de 20 secondes à une série de questions dans les six matières suivantes : Histoire du droit, Droit constitutionnel, Droit des obligations, Droit administratif, Droits internationaux et européens, Culture et people juridiques et musicales. L’équipe Pau-Le Mans 2 se qualifia logiquement pour l’épreuve suivante, rejoint quelques minutes plus tard par l’équipe Albi-Laval.

Restait à départager l’équipe la plus soudée des deux. « Les Mimes Kelsen » allaient se charger d’opérer cette sélection. Il s’agissait de mimer une jurisprudence célèbre afin d’attribuer un point à l’équipe apportant la bonne réponse. Après deux mimes réalisées et une parfaite égalité entre les deux équipes, Thomas Moretto, particulièrement affuté en ce jour, exhorta son équipe d’utiliser au moment du troisième mime son « joker ». Coaching déterminant qui propulsa l’équipe Pau-Le Mans 2 en phases finales.

Aux huit candidats ainsi sélectionnés vinrent se greffer leurs coachs respectifs en vue des dernières épreuves se déroulant de façon individuelle. Loin de démériter, les Palois ont, toutefois, rencontré un peu plus de difficultés à ce stade du jeu. L’épreuve de « La rime faible » eu, en effet, raison d’eux. A la manière de l’émission télévisée « Le maillon faible », les 10 candidats furent respectivement interrogés à deux reprises sur des thématiques juridiques variées. Les candidats s’éliminant eux-mêmes (en votant entre eux) à la suite des tours de manière à ce qu’il en reste quatre en lice. Parmi les Palois, c’est Juliette Barbier qui a le mieux tiré son épingle du jeu en terminant à la cinquième place. Les dernières épreuves allaient finalement consacrer une étudiante mancelle, heureuse vainqueur de cette 5ème édition des 24 heures. Nous la félicitons !!!